Correspondance générale d'Helvétius, Volume V

Correspondance générale d'Helvétius, Volume V: Index

David Smith
Jean Orsoni
Jonas Steffen
Marie-Thérèse Inguenaud
Peter Allan
Alan Dainard
Copyright Date: 2004
Pages: 400
https://www.jstor.org/stable/10.3138/9781442673526
  • Cite this Item
  • Book Info
    Correspondance générale d'Helvétius, Volume V
    Book Description:

    This fifth and final volume completes the critical edition of the letters of French philosopher Claude Adrien Helvétius (1715-1771), author of the controversialDe l'Esprit(1758), and of his wife, née Anne Catherine de Ligniville (1722-1800), who ran her own salon in Auteuil after her husband's death. The essential component in this last volume is the detailed index - an indispensable instrument for researchers who wish to make full use of the correspondence. The volume also includes four new letters discovered since the appearance of the first four volumes, errata, additions and modifications to the critical apparatus, the text of letters excluded from the edition proper, genealogies of the families of Helvétius and his wife, and a chronological list of all letters mentioned in the edition.

    The previous volumes of this edition have enjoyed international acclaim. "All students of the French Enlightenment will be deeply indebted to D.W. Smith and his team for this superbly conceived and organized collaborative achievement. When complete the Toronto Helvétius will rank among the truly outstanding examples of twentieth-century editorial and bibliographical scholarship." (David Williams,French Studies)

    eISBN: 978-1-4426-7352-6
    Subjects: History

Table of Contents

  1. Front Matter
    (pp. i-iv)
  2. Introduction
    (pp. v-xii)

    Au terme de ce long voyage, il convient d’en retracer d’abord l’itinéraire, dont le début se situe à la fin des années 60. Nous avions alors envisagé, à l’Université de Toronto, l’élaboration d’une édition critique des œuvres complètes d’Helvétius en quatre parties : en premier lieu, laCorrespondance, ensuiteDe l’Esprit, puisDe l’Homme, et enfin,Le Bonheuret quelques autres écrits. Les raisons qui ont empêché la réalisation des trois dernières parties sont particulières à chacune d’entre elles. En ce qui concerneDe l’Esprit, nous avons différé de nous atteler à son édition parce qu’aucun manuscrit n’en était connu...

  3. Appendices
    (pp. 1-16)
  4. Errata
    (pp. 17-38)

    Introduction, p. xii, par. 2, l. 7, “vers 1742”. Lire “en 1741”.

    Principes, p. xv, par. 3, av.-dern. ligne, “publiées”. Lire “publiés”.

    —, dern. ligne, “elle a été, soit rejetée entièrement, soit reléguée”. Lire “il a été, soit rejeté entièrement, soit relégué”.

    Abréviations, p. xxix, l. 17 (Rogister), “x”. Lire “XI”.

    Lettre 6 et passim, Texte, “Ajouté en tête”. Lire “Ajouté en haut”.

    Lettre 16, n. 6, l. 9, “Artémise”. Lire “Artémire”.

    Lettre 22, Manuscrit, l. 1, “foll.”. Lire “ffos”.

    Lettre 29, Manuscrits, l. 1, “Collection privée à Bruxelles”. Lire “Collection privée, Bruxelles”.

    Lettre 30, Texte, l. 5-7, et passim,...

  5. Additions et modifications
    (pp. 39-78)

    Lettre 17, n. 4. Lire “Anne Antoinette Françoise Paulin (1700–1775), fille de Jean Louis Paulin, confidente [...]. Son fils unique, Louis Charles François Toussaint (1719–avant 1792), à qui Voltaire.”

    Lettre 38, n. 1. Lire “Le destinataire de la présente lettre peut bien être l’abbé Jean Bernard Le Blanc (v. lettre 22, note 1), qui se trouvait à Paris et tenait Helvétius, alors à Lons-le-Saulnier, au courant des nouvelles de la capitale (v. lettres 38 bis-38 quinquies)”.

    Lettre 39, n. 6. Lire “La Petite [Voisine] est le surnom de la maîtresse de Devaux, Barbe Patinot (1714-1750), fille de François...

  6. Lettres exclues de l’édition proprement dite
    (pp. 79-112)

    La présente section comporte dix-neuf lettres que nous avons cru devoir écarter de l’édition proprement dite de laCorrespondanced’Helvétius et de Mme Helvétius. On peut y distinguer trois groupes :

    1) Sept lettres (1-6 et 13) d’épistolarité douteuse, dont nous ne reproduisons que des extraits.

    2) Huit lettres (8, 9, 12 et 15-19) fabriquées par l’abbé Martin Lefebvre de La Roche, ancien secrétaire et confident d’Helvétius, chargé par la famille de l’auteur de conserver et de publier ses papiers.

    3) Quatre lettres authentiques (7, 10, 11 et 14) qui n’ont été ni expédiées ni reçues par Helvétius ou Mme...

  7. Généalogies
    (pp. 113-126)

    Certaines des sources ayant servi de bases aux présentes généalogies sont peu fiables; leurs renseignements ne sont offerts qu’avec des réserves.

    Le plus ancien ancêtre d’Helvétius dont nous ayons pu retrouver la trace, en remontant de fils en père, est un certain Vigelius, qui habitait dans le Palatinat au xviesiècle. Il eut trois fils, dont le cadet étudia la théologie à Bâle. Lors de son retour en Allemagne, ce dernier fut surnommé “der Schweitzer” (le Suisse), appellation qu’il adopta comme nom de famille. Après avoir été vicaire à Neustadt, dans le Palatinat, il échappa à la persécution catholique en...

  8. Liste des lettres
    (pp. 127-206)

    La présente liste comporte deux catégories de lettres : d’une part, les quelque neuf cents lettres principales, précédées du numéro qu’elles portent dans laCorrespondance, et d’autre part les lettres citées ou mentionnées, soit dans l’appareil critique des lettres principales, soit dans les notes des appendices. Les lettres de cette dernière catégorie, présentées en alinéa rentrant, sont précédées du numéro de la lettre ou de l’appendice où elles figurent. Pour les lettres principales, l’ordre de leurs numéros et de leurs dates est nécessairement le même. Par contre, pour les lettres de la seconde catégorie, l’ordre chronologique adopté est celui de...

  9. Index
    (pp. 207-466)
  10. Table des illustrations
    (pp. 467-468)
  11. Table des matières des cinq volumes de la présente édition
    (pp. 469-471)