Christophe Colomb' par Népomucène Louis Lemercier

Christophe Colomb' par Népomucène Louis Lemercier

Népomucène Louis Lemercier
Édition présentée, établie et annotée par Vincenzo De Santis
Series: MHRA Phoenix
Volume: 7
Copyright Date: 2015
Pages: 194
https://www.jstor.org/stable/j.ctt13x0ps4
  • Cite this Item
  • Book Info
    Christophe Colomb' par Népomucène Louis Lemercier
    Book Description:

    Connu pendant le Directoire et notamment sous l’Empire pour ses succès de scandale et pour sa posture rebelle qui en fait une victime privilégiée de la censure, Népomucène Louis Lemercier fait représenter le 7 mars 1809 à l’Odéon sonChristophe Colomb, pièce qu’il définit comme une comédie « shakespearienne ». Sans renoncer à l’alexandrin, qu’il plie et défigure, Lemercier crée un ouvrage dont l’action se déplace d’Espagne en Amérique et requiert l’installation d’un bateau sur la scène. Après les désordres qui font suite aux spectacles – « le sang coulait dans le parterre de l’Odéon », lit-on dans un témoignage tardif – se crée autour de la pièce de Lemercier une légende qui dure au moins jusqu’aux années 1830, et les tumultes provoqués par Christophe Colomb ont été décrits par la critique moderne comme une bataille d’Hernani avant la lettre. Auteur actif de la Révolution à la Monarchie de Juillet, académicien érudit et adversaire de Victor Hugo, Lemercier est donc l’inventeur – avec Pinto et Christophe Colomb – du genre de la « comédie historique », protoforme de drame romantique. Pourtant, aux hardiesses déjà romantiques de l’auteur s’oppose sa haine envers les représentants de la nouvelle école et la mode des théâtres étrangers. L’esthétique métissée de Lemercier et de sa comédie « shakespearienne » sont bien révélatrices d’une ambigüité caractéristique de la difficile transition entre Lumières et Romantisme.

    eISBN: 978-1-78188-220-7
    Subjects: Language & Literature

Table of Contents

  1. Front Matter
    (pp. [i]-[iv])
  2. Table of Contents
    (pp. [v]-[v])
  3. [Illustration]
    (pp. [vi]-[vi])
  4. INTRODUCTION
    (pp. 1-49)

    Cette épigramme, attribuée à Lebrun Pindare, synthétise le jugement que la critique du tournant du XVIIIeet du début du XIXesiècle a formulé à l’égard de la production dramatique de Lemercier. À l’exception de quelques succès éphémères, paradoxalement,Agamemnon(1797), tragédie néoclassique — si l’on accepte ce terme — reste le seul véritable triomphe d’un auteur que l’on considère aujourd’hui comme le précurseur de l’école romantique. Au-delà d’un jugement de goût, Lebrun Pindare soulève le problème fondamental de l’originalité, sinon de la bizarrerie, caractérisant une production littéraire extrêmement hétérogène.

    Auteur actif de la veille de la Révolution à la...

  5. NOTE SUR LA PRÉSENTE ÉDITION
    (pp. 50-52)
  6. Christophe Colomb
    (pp. 53-117)

    L’auteur de la pièce nouvelle qu’on donnera demain à l’Odéon croit devoir prévenir le public qu’il ne l’a pas intituléecomédie schakespiriennepour affecter d’introduire un genre étranger sur la scène, mais seulement pour annoncer aux spectateurs que son ouvrage sort de la règle des trois unités : le sujet qu’il traite l’a contraint d’en omettre deux, celle du lieu et celle du temps ; il n’a conservé que celle de l’action.

    L’auteur se flatte qu’on excusera une licence qu’il lui était impossible de ne pas prendre dans le sujet qu’il a choisi, espérant intéresser par la représentation d’un personnage...

  7. NOTICE BIOGRAPHIQUE
    (pp. 118-121)

    Népomucène Louis-Jean Lemercier est né à Paris le 21 avril 1771 de Louis Lemercier, secrétaire général du duc de Penthièvre, et de Marguerite-Ursule Pigory de Lavault. Les amitiés de ses parents, parmi lesquelles se signalent la princesse de Lamballe, marraine du poète, et la duchesse de Chartres, font de Lemercier et de sa famille des assidus de la cour de Louis XVI. Les époux Lemercier sont donc proches du couple royal et notamment de Marie-Antoinette pendant toute l’enfance et l’adolescence du poète. Lemercier, affecté d’une demiparalysie depuis son plus jeune âge, est placé au collège de Lisieux, le même qu’avaient...

  8. ANNEXE I: Réception de Christophe Colomb (1809–1845)
    (pp. 122-151)
  9. ANNEXE II: Lemercier et l’ « école romantique ». Textes et documents
    (pp. 152-180)
  10. BIBLIOGRAPHIE SÉLECTIVE
    (pp. 181-185)
  11. Back Matter
    (pp. 186-188)