Améliorer le leadership dans les services de santé au Canada

Améliorer le leadership dans les services de santé au Canada: La preuve en oeuvre

JEAN-LOUIS DENIS
TERRENCE SULLIVAN
Copyright Date: 2012
Pages: 256
https://www.jstor.org/stable/j.ctt1pq13f
  • Cite this Item
  • Book Info
    Améliorer le leadership dans les services de santé au Canada
    Book Description:

    Building Better Health Care Leadership for Canada explains the development and implementation of the Executive Training in Research Application (EXTRA) program. Managed and funded by the Canadian Health Services Research Foundation in partnership with the Canadian Medical Association, the Canadian Nursing Association, and the Canadian College of Health Care executives, EXTRA is a two-year national fellowship program that uses the principles of adult learning theory as well as practical projects to educate senior health care leaders in making more consistent use of research evidence in their management roles. Fellows apply the theory learned in residency sessions and educational activities to projects within their home organizations. The authors identify the imperative for better use of evidence, outline the core elements of the curriculum, and capture the real-world experience of regional leaders and fellows involved in making specific changes informed by research-based evidence within their organization. Contributors include Jean-Louis Denis (École nationale d'administration publique), Terrence Sullivan (Cancer Care Ontario), Owen Adams (Canadian Medical Association), Malcolm Anderson (Queen's University), Lynda Atack, Robert Bell (University Health Network), Sam G Campbell (Queen Elizabeth II Health Sciences Centre), Sylvie Cantin (Régie régionale de la santé et des services sociaux de la Montérégie), Ward Flemons (Calgary Health Region), Dorothy Forbes, J. Sonja Glass (Grey Bruce Health Services), Paula Goering (Centre for Addiction & Mental Health, Toronto), Karen Golden-Biddle (Boston University School of Management), Jeffrey S. Hoch (University of Toronto), Paul Lamarche (Université de Montréal), Ann Langley (École des hautes études commerciales), John N. Lavis (McMaster University), Jonathan Lomas (Canadian Health Services Research Foundation), Margo Orchard (Ministry of Health and Long Term Care, Ontario), Raynald Pineault (University of Montreal), Brian D. Postl (Winnipeg Regional Health Authority), Christine Power (Capital District Health Authority, Halifax), Trish Reay (University of Alberta), Jean Rochon (National Public Health Institute of Quebec), Denis A. Roy (Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie Longueuil), Andrea Seymour (Government of New Brunswick), Samuel B. Sheps (University of British Columbia), Micheline Ste-Marie (McGill University Health Centre), Nina Stipich (Canadian Health Services Research Foundation), David Streiner (Baycrest Centre for Geriatric Care, Toronto), Carl Taillon (Centre hospitalier universitaire de Québec), and Muriah Umoquit (Cancer Care Ontario).

    eISBN: 978-0-7735-8752-6
    Subjects: Health Sciences

Table of Contents

  1. Front Matter
    (pp. i-iv)
  2. Table of Contents
    (pp. v-vi)
  3. Avant-propos Au nom des partenaires du programme Formation en utilisation de la recherche pour cadres qui exercent dans la santé (FORCES): Le Collège canadien des leaders en santé, l’Association médicale canadienne, l’Association des infirmières et infirmiers du Canada, le Consortium québécois
    (pp. vii-viii)
    OWEN ADAMS and JEAN ROCHON

    Depuis son établissement en 1997, la Fondation canadienne de la recherche sur les services de santé (fcrss) fait figure de pionnière dans la prise de décision éclairée par les données probantes en favorisant la collaboration entre les exécutants et les utilisateurs de la recherche sur les services de santé, partiellement au moyen de partenariats entre les chercheurs et les décideurs pour la conception et la réalisation de ses subventions de recherche, ce qui renforce la pertinence de la recherche et augmente les chances de la mettre en pratique. Le programme FORCES vient conforter cette approche en réunissant des décideurs des...

  4. Remerciements
    (pp. ix-x)
    Jean-Louis Denis and Terrence Sullivan
  5. Introduction: Évolution du programme FORCES
    (pp. xi-2)
    JEAN-LOUIS DENIS, TERRENCE SULLIVAN, SAMUEL R. SHEPS, NINA STIPICH and JONATHAN LOMAS

    Le présent ouvrage porte sur l’évolution, le contenu et les premières répercussions d’un programme de bourses de recherche unique conçu pour améliorer la prise de décision dans les organismes de santé. Vouloir consacrer des efforts au renforcement des intrants de la recherche dans la gestion des systèmes de santé n’est pas nouveau, cela fait partie de l’utopie à laquelle aspirent les États éclairés. Au xviie siècle, Francis Bacon prêchait une utopie éclairée gouvernée par la connaissance, la science et la médecine dans La Nouvelle Atlantide. Plus récemment, à la suite de l’attention considérable portée à la médecine clinique fondée sur...

  6. SECTION I: POURQUOI OFFRIR LE PROGRAMME FORCES?
    • [SECTION I: Introduction]
      (pp. 3-4)

      Dans le chapitre 1, Paul Lamarche et ses collaborateurs tentent d’établir le contexte politique requis pour l’utilisation des données probantes dans l’affectation des ressources en santé et dans la prise de décision en gestion. Ils précisent que le point de vue actuel sur les données probantes, particulièrement sur leur efficacité et leur efficience, ne constitue qu’une parmi plusieurs autres formes concurrentes et valables dont peuvent tenir compte les cadres dans la prise de décision en matière de gestion des services de santé. Le premier chapitre explique comment diverses influences, comme la faisabilité, l’acceptabilité et l’efficacité, jouent des rôles essentials dans...

    • 1 L’impératif de politique: Pourquoi de meilleures données probantes dans la prise de décision?
      (pp. 5-23)
      PAUL A. LAMARCHE, RAYNALD PINEAULT, JEAN ROCHON and TERRENCE SULLIVAN

      Ce chapitre décrit de façon succincte l’impératif de politique en déterminant les facteurs qui suscitent une plus grande utilisation des données probantes dans la prise de décision. Il met également en relief un certain nombre de restrictions faisant obstacle à une utilization accrue des données probantes dans les organismes et dans la prestation des services de santé. On y examine cinq volets : le besoin croissant de données probantes, la nature des données probantes, la relativité des données probantes, les utilisateurs des données probantes et des suggestions pour en augmenter l’utilisation.

      Plusieurs facteurs viennent influer sur une utilisation accrue des...

    • 2 Les impératifs de gestion pour diriger le changement clinique
      (pp. 24-40)
      ROBERT S. BELL

      Peter Drucker aurait décrit l’hôpital moderne comme l’entité organisationnelle la plus complexe jamais créée (Seeman et Brown, 2006). Le volume élevé de patients, la complexité et les risques potentiels liés aux traitements administrés dans un environnement où le temps, l’espace et les ressources financières sont restreints, associés à un modèle inhabituel de gestion des ressources humaines qui donne aux médecins des «privilèges» pour utiliser les resources hospitalières : tous ces éléments concourent à créer un milieu difficile et à risque potentiellement élevé.

      L’évolution rapide de la science médicale et de la technologie, la demande de traitements plus coûteux et des...

  7. SECTION II: LES ÉLÉMENTS DU PROGRAMME DE FORMATION
    • [SECTION II: Introduction]
      (pp. 41-44)

      La section II débute par le chapitre 3, qui donne un bref aperçu de l’approche globale du programme FORCES en matière de formation. Elle met l’accent sur le contenu obligatoire et sur les éléments dynamiques de l’accès à l’information sur la santé et du mentorat. Les chapitres suivants, de Lavis, Streiner et collaborateurs, couvrent la matière fondamentale du programme FORCES. Le chapitre 4 examine diverses stratégies pour intégrer les données probantes de la recherche au processus décisionnel. Une approche qui systématise l’utilisation des données probantes en tenant compte du contexte organisationnel est proposée. Une attention particulière est portée aux stratégies...

    • 3 Principes fondamentaux du programme FORCES
      (pp. 45-50)
      TERRENCE SULLIVAN, JEAN-LOUIS DENIS and SAMUEL B. SHEPS

      La promotion de FORCES, un programme pancanadien entièrement bilingue, repose sur des conseils stratégiques et sur la sélection annuelle de boursiers guidée par un éminent conseil consultatif présidé par un ancien ministre provincial de la santé. Denis et coll. (2008) donnent une description détaillée du programme FORCES et de ses activités de formation.

      Les objectifs du programme sont définis selon trois volets: le perfectionnement professionnel, le rendement organisationnel et les avantages pour le système de santé.

      Perfectionnement professionnel (individuel). Le programme FORCES vise à améliorer les compétences des cadres exerçant dans la santé afin qu’ils comprennent, acquièrent, évaluent et utilisent...

    • 4 Favoriser l’utilisation de la recherche dans les politiques et dans la gestion
      (pp. 51-60)
      JOHN N. LAVIS

      Que feriez-vous dans les situations suivantes?

      Vous ouvrez le journal le matin. La question du manque de médecins fait encore la une, et vous savez qu’en tant que ministre de la Santé, les journalistes vous interrogeront pour savoir pourquoi le problème persiste malgré des années d’intervention de la part du gouvernement.

      Votre chef des soins infirmiers vous annonce qu’une délégation de médecins de la région a demandé dans un forum public que votre hôpital adopte une politique de «rémunération au rendement» pour ses infirmières et infirmiers, soutenant qu’elle a fait ses preuves ailleurs.

      Le PDG de l’autorité sanitaire de votre...

    • 5 Renforcer le savoir de recherche des gestionnaires
      (pp. 61-76)
      DAVID L. STREINER, PAULA N. GOERING and JEFFREY S. HOCH

      Par définition, les gestionnaires gèrent. À de rares exceptions près, ils n’effectuent pas eux-mêmes de recherche et il est également peu probable qu’ils consultent la littérature spécialisée pour trouver réponse à une question. Ils demanderont plutôt à un membre de leur personnel de trouver des données de recherche et de leur en résumer l’essentiel. Par conséquent, on est en droit de s’interroger sur le besoin des gestionnaires d’en savoir davantage sur les statistiques, les méthodes de recherche, l’analyse des politiques et l’économie de la santé.

      Les gestionnaires ne sont pas nécessairement des chercheurs, ou même des consommateurs d’études de recherche...

    • 6 Compétences en leadership pour une prise de décision éclairée par les données probantes
      (pp. 77-92)
      TERRENCE SULLIVAN, MARGO ORCHARD and MURIAH UMOQUIT

      Le rôle des leaders qui exercent dans la santé évolue d’une gestion de la tension des coûts de transactions vers l’impératif de réduire l’écart entre savoir et agir pour améliorer la qualité et le rendement. Ce changement est accéléré par l’évolution rapide des technologies de l’information et l’explosion de l’information et des connaissances accessibles. Par conséquent, le contexte évolue rapidement: certaines activités sont réduites tandis que d’autres programmes sont élaborés ou consolidés. Bref, le secteur de la santé subit actuellement une réorganisation permanente et des changements constants. Il doit également faire face aux pressions pour une plus grande reddition de...

    • 7 Gérer et maintenir le changement
      (pp. 93-116)
      ANN LANGLEY, KAREN GOLDEN-BIDDLE, JEAN-LOUIS DENIS and TRISH REAY

      Comprendre la gestion du changement – sa nature, son fonctionnement et son importance pour les organismes – représente une partie essentielle de la réalisation des objectifs d’amélioration des services de santé éclairée par les données probantes. Toutefois, nous savons aussi que pour bien comprendre les compétences de gestion rationnelles, politiques et symboliques requises pour maintenir un changement organisationnel, s’appuyer sur les données probantes ne suffit pas.

      Plusieurs chapitres du présent ouvrage soulignent l’importance de mobiliser les données de recherche pour améliorer les systèmes et les organismes de santé et fournissent des outils pour aider les gestionnaires et les responsables des...

    • 8 Le mentorat des adultes dans l’utilisation de la recherche
      (pp. 117-133)
      SAMUEL B. SHEPS

      Le mentorat représente une composante importante du programme FORCES. Toutefois, la raison d’être du mentorat et l’approche du programme à cet égard varient considérablement de la pratique traditionnelle. Les tâches des boursiers FORCES sont nombreuses et diverses. Toutes ces tâches s’échelonnent sur 18 mois. L’apprentissage individuel du boursier et les changements au sein de son organisme produisent une dynamique personnelle et professionnelle qui exige un soutien considérable. Comme les boursiers sont placés dans des groupes de 24 à 28 personnes et que 2 groupes de boursiers entreprennent simultanément des séances en résidence d’apprentissage structuré, le programme favorise de nombreuses interactions...

    • 9 Évaluation des premières années du programme FORCES
      (pp. 134-166)
      MALCOLM ANDERSON, MELANIE LAVOIE-TREMBLAY, LYNDA ATACK, DOROTHY FORBES, SUSAN DONALDSON, MANON LEMONDE, LORNA RORNILLY, LYN SHULHA, INGRID SKETRIS, RICHARD THORNLEY and STEPHEN TOMBLIN

      Dans le présent chapitre, nous présentons des données sur les quatre premières années de l’évaluation du programme FORCES. La démarche évaluative est fondée sur une évaluation axée sur l’utilisation (Patton, 1997), sur une évaluation répondante (Stake, 2004) et sur une évaluation à fondement théorique (Donaldson, 2003). Le chapitre commence par un bref aperçu du point de mire de l’évaluation et de la documentation connexe (la liste des membres de l’équipe d’évaluation figure en annexe au présent chapitre). Nous dressons ensuite le profil des boursiers dans chaque cohorte. Nous présentons un éventail de données sur les divers éléments du programme, y...

  8. SECTION III: CE QUE LES LEADERS RÉGIONAUX ET LES BOURSIERS ONT DIT À PROPOS DE LEUR EXPÉRIENCE
    • [SECTION III: Introduction]
      (pp. 167-168)

      Les chapitres 10, 11 et 12 présentent le point de vue de cadres et de leaders de la santé qui ont joué un rôle dynamique dans le programme FORCES. On y relate l’histoire de trois régies régionales de la santé du Canada qui ont fait la promotion du programme de façon active et qui y ont inscrit un nombre important d’employés chevronnés à titre de boursiers. Pour chaque cas, les auteurs se penchant sur les retombées du programme du point de vue organisationnel. Dans le chapitre 10, le pdg de l’Office régional de la santé de Winnipeg (orsw), Brian Postl,...

    • 10 Renforcer la capacité en matière de changement: Exemples de l’Office régional de la santé de Winnipeg
      (pp. 169-184)
      BRIAN POSTL

      La gestion et la prestation de services et de programmes de santé sont de plus en plus complexes. Pour ceux qui fonctionnent avec un modèle de prestation régionalisé, cette complexité est accentuée par le fait qu’il faille travailler sur différents sites, avec plusieurs programmes et niveaux de reddition de comptes. Il faut rendre compte aux prestataires – ceux qui reçoivent les services – et au gouvernement, qui fournit la majorité du financement.

      Pour nous acquitter de ces responsabilités, nous devons être conscients de la valeur de l’utilisation des données probantes pour éclairer la prise de décision et reconnaître que ces...

    • 11 L’expérience FORCES en Montérégie
      (pp. 185-196)
      DENIS A. ROY, SYLVIE CANTIN and STÉPHANE RIVARD

      Pour mieux apprécier les répercussions et les retombées du programme FORCES dans la région de la Montérégie, il faut d’abord comprendre le contexte dans lequel les boursiers FORCES ont élaboré et mis en œuvre leur projet d’intervention.

      L’implantation de centres de santé et de services sociaux locaux dans la région de la Montérégie – une tâche confiée à l’Agence de la santé et des services sociaux de la région en décembre 2004 – représentait un travail colossal pour les directeurs de l’agence. Elle offrait aussi l’occasion de transformer et de moderniser l’organisme¹.

      Le projet s’est déroulé dans un contexte de...

    • 12 Vue d’ensemble: De nombreux points de vue et une transformation dans un district de santé de la Nouvelle-Écosse
      (pp. 197-209)
      CHRIS POWER

      Le travail dans les services de santé rappelle la fable des aveugles et de l’éléphant¹. S’occuper de nos citoyens et de nos collectivités représente une tâche tellement énorme – à l’image de l’éléphant – que bon nombre d’entre nous ne percevons que ce qui se trouve devant nos yeux. En agissant ainsi, nous arrivons à nous convaincre du bienfondé de nos perceptions. Mais comme les aveugles de la fable, nous «voyons» tous quelque chose de différent.

      Ne voir qu’une partie de l’éléphant réduit notre capacité à gérer et à fournir des services de santé. Si nous voulons offrir les meilleurs...

    • Conclusion Favoriser le développement d’agents de changement et l’adaptation des organismes au changement
      (pp. 210-222)
      WARD FLEMONS, ANDREA SEYMOUR and CARL TAILLON

      Le programme FORCES présente des occasions et des défis intéressants aux parties qui concluent un accord «tripartite» pour investor du temps et de l’énergie pendant deux ans. Chaque partie – les boursiers, leur organisme et la fcrss – peut avoir différents objectifs et attentes envers cet investissement. L’objectif des boursiers est l’éducation. Dans une période relativement courte, le programme offer l’occasion incroyable d’apprendre comment systématiquement trouver, évaluer et appliquer les données de recherche dans la prise de décision en gestion des services de santé. Quand le programme FORCES a été porté à mon attention par un cadre supérieur de notre...

  9. Collaborateurs
    (pp. 223-228)