Les Cadiens et leurs ancêtres acadiens

Les Cadiens et leurs ancêtres acadiens: l'histoire racontée aux jeunes

Shane K. Bernard
Traduit de l’anglais par Faustine Hillard
Copyright Date: 2013
Pages: 112
https://www.jstor.org/stable/j.ctt24hvxk
  • Cite this Item
  • Book Info
    Les Cadiens et leurs ancêtres acadiens
    Book Description:

    Cajuns and Their Acadian Ancestors: A Young Reader's Historytraces the four-hundred-year history of this distinct American ethnic group. In its original English, the book proved a perfect package, comprehensible to junior-high and high-school students, while appealing to and informing adult readers seeking a one-volume exploration of these remarkable people and their predecessors. It is now available for the first time translated into French.

    The narrative follows the Cajuns' early ancestors, the Acadians, from seventeenth-century France to Nova Scotia, where they flourished until British soldiers expelled them in a tragic event calledLe Grand Dérangement(The Great Upheaval)--an episode regarded by many historians as an instance of ethnic cleansing or genocide. Up to one-half of the Acadian population died from disease, starvation, exposure, or outright violence in the expulsion. Nearly three thousand survivors journeyed through the thirteen American colonies to Spanish-controlled Louisiana. There they resettled, intermarried with members of the local population, and evolved into the Cajun people, who today number over a half-million. Since their arrival in Louisiana, the Cajuns have developed an unmistakable identity and a strong sense of ethnic pride.In recent decades they have contributed their lively cuisine and accordion-and-fiddle dance music to American popular culture.Les Cadiens et leurs ancêtres acadiens: l'histoire racontée aux jeunesincludes numerous images and over a dozen sidebars on topics ranging from Cajun music and horse racing heroes to Mardi Gras. Shane K. Bernard's welcomed and cherished history of the Cajun people is translated into French by Faustine Hillard. The book offers a long-sought immersion text, ideal for the young learner and adult alike.

    eISBN: 978-1-62103-944-0
    Subjects: Language & Literature

Table of Contents

  1. Front Matter
    (pp. i-vi)
  2. Table of Contents
    (pp. vii-viii)
  3. Préface
    (pp. ix-1)
    Shane K. Bernard
  4. [Map]
    (pp. 2-2)
  5. Chapitre premier Les Acadiens
    (pp. 3-14)

    Les ancêtres des Cadiens arrivèrent en Louisiane d’une terre nomméeAcadie. Celle-ci recouvrait une région assez mal définie, mais qui correspond de nos jours aux provinces maritimes de l’est du Canada : la Nouvelle-Écosse, le Nouveau-Brunswick et l’Île-du-Prince-Édouard (voir la carte géographique).

    Certains historiens estiment que les voyageurs européens nommèrent leur pays d’après une région de la Grèce antique appeléel’Arcadie, dont les poètes faisaient l’éloge en raison de son abondance et sa vie champêtre et paisible. D’autres historiens soutiennent que les explorateurs se sont plutôt inspirés d’une expression venant des Amérindiens de la région, pour quiakadiesignifie «...

  6. Chapitre deux L’expulsion
    (pp. 15-27)

    Après quarante ans de règne français ininterrompu, le trouble s’empara de nouveau de l’Acadie lorsqu’en 1710 les Britanniques reprirent possession de la colonie. Trois ans plus tard, la France céda définitivement son territoire à l’Angleterre par le traité d’Utrecht. Ce traité permit aux Acadiens de décider s’ils voulaient abandonner la colonie avec leurs biens ou plutôt rester dans leurs fermes précieuses. Il exigea en même temps que les Britanniques accordent la liberté de culte aux Acadiens encore dans la colonie, officiellement rebaptisée alors la Nouvelle-Écosse. En plus, en 1713 un décret britannique – la Proclamation de la reine Anne –...

  7. Chapitre trois La Louisiane
    (pp. 28-42)

    Près de trois mille Acadiens se sont finalement retrouvés dans la colonie espagnole subtropicale appelée la Louisiane. À l’époque coloniale, le territoire qu’on appelait la Louisiane comprenait une vaste partie de l’Amérique du Nord, s’étendant des États actuels du Montana, du Dakota du Nord et du Minnesota jusqu’à la Louisiane et au golfe du Mexique, en passant par le Dakota du Sud, le Wyoming, le Colorado, l’Iowa, le Nebraska, le Kansas, le Missouri, l’Oklahoma et l’Arkansas. Après la déportation, les Acadiens se sont réinstallés à l’extrémité sud de cette région immense, dans ce qui est aujourd’hui le sud de la...

  8. Chapitre quatre La naissance des Cadiens
    (pp. 43-52)

    Tout comme le conflit qui précipita la déportation des Acadiens en Louisiane, un nouveau conflit accéléra leur transformation en peuple cadien. Entre 1861 et 1865, la Guerre civile américaine ravagea les États-Unis en opposant le Nord antiesclavagiste au Sud esclavagiste. Cette lutte meurtrière engendra la mort de centaines de milliers d’Américains dans des endroits rendus tristement célèbres : Bull Run, Shiloh, Antietam, Chancellorsville et Gettysburg. À la longue, le Sud perdit le combat et s’enfonça dans une période de stagnation pendant la Reconstruction, un programme économique et politique parfois austère conçu pour intégrer le Sud dans l’Union.

    Bien qu’éloigné des...

  9. Chapitre cinq Les Cadiens « américanisés »
    (pp. 53-63)

    Le changement advenait lentement, mais sûrement au cœur du pays des Cadiens. Dans les années 1880, la voie ferrée traversa le sud de la Louisiane, facilitant l’accès à la région aux gens de l’extérieur ainsi que le départ des Cadiens pour de nouveaux horizons, des endroits bien au-delà des bayous, des marais et des prairies francophones. L’automobile apparut au début des années 1900 et finalement arrivèrent les autoroutes, dont beaucoup furent construites au cours des années 1920 et 1930, pendant l’administration de Huey P. Long, politicien célèbre et excentrique. Comme la voie ferrée, les autoroutes contribuèrent à faire tomber les...

  10. Chapitre six La renaissance cadienne
    (pp. 64-78)

    Dans les années 1960, on assiste à la naissance d’un certain nombre de mouvements de contestation sociale par lesquels des personnes de toute origine, y compris les Cadiens, affirmaient ouvertement leurs origines ancestrales et leur héritage distinct. Cette tendance, qui découlait du mouvement afro-américain pour les droits civiques, inspira des personnes d’ascendance hispanique et amérindienne ainsi que d’autres groupes ethniques à s’organiser pour préserver et promouvoir leur propre héritage.

    Grâce à ces mouvements de lutte pour la reconnaissance des droits des minorités, beaucoup d’Américains commencèrent à s’intéresser à la généalogie, à voyager en destination de leurs terres ancestrales, à porter...

  11. Conclusion
    (pp. 79-80)

    Quatre cents ans après l’arrivée de leurs ancêtres en Amérique du Nord, les Cadiens franchissent le seuil du vingt et unième siècle en tant que peuple distinct. Plutôt que d’être engloutis par l’âge de l’informatique, ils se sont adaptés, comme ils ont coutume de le faire, à la révolution numérique, créant des CD-ROM ainsi que des sites Internet qui font la promotion de leur histoire et de leur culture. Si l’on inscrit le termecadiendans un des moteurs de recherche les plus populaires, on obtient plus de vingt-huit millions de réponses, ce qui reflète une présence cadienne croissante sur...

  12. Chronologie
    (pp. 81-84)
  13. Note sur les noms de familles historiques d’origine française
    (pp. 85-86)
  14. Bibliographie et lectures recommandées
    (pp. 87-88)
  15. Remerciements
    (pp. 89-90)
  16. Index
    (pp. 91-96)