Dans tous les sens du terme

Dans tous les sens du terme

Jean Quirion
Loïc Depecker
Louis-Jean Rousseau
Copyright Date: 2013
Pages: 182
https://www.jstor.org/stable/j.ctt2jcb8k
  • Cite this Item
  • Book Info
    Dans tous les sens du terme
    Book Description:

    La terminologie, soit l'ensemble des termes spécifiques à une science, à une technique ou à un domaine particulier de l'activité humaine, représente aujourd'hui une discipline à part entière. Elle relève aussi bien de la linguistique, dans le cadre de l’analyse du discours spécialisé, que de la logique et des sciences et techniques, dans son rapport à l’objet décrit. Ce livre, dans lequel des spécialistes de divers domaines dressent un panorama de cette discipline en évolution, explore ainsi les multiples approches – actuelles ou émergentes – de la terminologie. On y découvre ses filiations avec de nombreux champs du savoir, dont la communication, la sociologie, la linguistique informatique, les technologies modernes et la documentation. L’ouvrage, qui approfondit certaines questions contemporaines, se veut également une nouvelle introduction à la terminologie ainsi qu’un repère pour se retrouver dans les différentes voies de recherche terminologiques et les applications contemporaines de cette discipline. Il intéressera tout lecteur curieux des faits de langue et des vocabulaires spécialisés.

    eISBN: 978-2-7603-2052-9
    Subjects: Language & Literature, Linguistics

Table of Contents

  1. Front Matter
    (pp. 1-4)
  2. Introduction
    (pp. 5-10)
    Jean Quirion, Loïc Depecker and Louis-Jean Rousseau

    On peut considérer la terminologie comme l’étude systémique des vocabulaires scientifiques et techniques examinés dans la perspective cognitive et dans leur fonctionnement social. Au cours des 40 dernières années, nous avons été témoins de la naissance de la discipline, de la mise au point de méthodes de travail, des avancées de l’aménagement terminologique, des percées de la terminotique et des premiers pas de la terminométrie. Depuis quelques années, on assiste à une évolution accélérée des réflexions théoriques sur la terminologie, à son ouverture à d’autres disciplines ainsi qu’à l’éclosion de divers courants de pensée qui sont autant de tentatives pour...

  3. Culture et société
    • CHAPITRE 1 Pour une ethnoterminologie
      (pp. 13-30)
      Loïc Depecker

      La terminologie est parfois considérée comme une discipline à part. Elle serait à part de la linguistique, de la sociologie, de la psychologie et des autres sciences humaines. Ce serait une science pure pour des ingénieurs attentifs à faire des langues de bons instruments dépourvus d’échos, aptes à servir aux sciences et aux techniques, ou une activité de scientifiques férus de nomenclatures et friands d’étiquetages. Les terminologies aussi formeraient un ensemble à part dans la langue : à part du lexique, de la morphologie, de la syntaxe, des phénomènes d’énonciation et de style. De plus, les terminologies n’auraient pas d’implications...

    • CHAPITRE 2 Bases pour la construction d’une méthodologie de suivi de I’implantation terminologique
      (pp. 31-44)
      M. Amor Montané March and M. Teresa Cabré Castellví

      La terminologie est conçue comme un domaine interdisciplinaire, car elle est et a été l’objet d’approches différentes. Ainsi, comme l’expose Cabré dans la présentation de la traduction espagnole de l’oeuvre classique de Wüster, Einführung in die Allgemeine Terminologielehre und terminologische Lexikographie, chaque domaine de connaissance étudie la terminologie sous un angle différent :

      Ainsi, pour les linguistes, la terminologie est un sous-ensemble spécialisé du lexique d’une grammaire ; pour les spécialistes, cependant, c’est un ensemble de dénominations, non exclusivement linguistiques, représentant l’organisation conceptuelle d’une spécialité et servant également de moyens d’expression et de communication professionnels ; pour les aménagistes, la...

    • CHAPITRE 3 Terminologie et médiation linguistique : un mariage de raison
      (pp. 45-60)
      Louis-Jean Rousseau

      Nous aborderons dans ce chapitre le concept de médiation linguistique dans sa plus large extension, en incluant non seulement les diverses situations de la communication intralinguistique, mais également les différentes réalisations de la communication interlinguistique, et ce, dans le plus grand nombre de catégories de situations de communication.

      Depuis une vingtaine d’années, le concept de médiation linguistique a été introduit dans l’univers de la communication sociale. Nous définirons la médiation linguistique comme toute activité de communication nécessitant la transformation ou l’adaptation d’un message parlé ou écrit, de manière à le rendre intelligible à un public cible dans une situation linguistique...

  4. La mise au jour et la gestion des connaissances
    • CHAPITRE 4 La terminologie et le traitement automatique des langues
      (pp. 63-84)
      Caroline Barrière

      Un des problèmes fondamentaux du traitement automatique des langues (TAL) est l’impossibilité d’avoir accès à des connaissances préalables équivalentes à celles qu’un humain possède lorsqu’il traite le langage. Si on pense à ce que peuvent requérir des tâches de résumé de texte, de traduction, de rédaction technique, de correction d’erreurs, de recherche de documentation, ou de classification et d’organisation d’information, ces connaissances sont vastes. L’humain mesure mal toutes les connaissances nécessaires à ces tâches, car elles sont acquises soit par l’expérience, au fil des ans et de façon naturelle, soit par une formation technique ou universitaire. Il est aussi difficile...

    • CHAPITRE 5 La modélisation des concepts
      (pp. 85-102)
      Christophe Roche

      S’intéresser à la modélisation des concepts, c’est avant tout se poser la question de la place des concepts au sein de la terminologie. Question que l’on peut légitiment se poser au regard d’une discipline aujourd’hui principalement étudiée dans sa dimension linguistique, ce qui se comprend si l’on considère que les termes sont avant tout des mots. Cet état de fait se trouve conforté à la fois par les difficultés de mise en oeuvre des principes de la terminologie classique au sens wüstérien et normatif (Van Campenhoudt, 2006, Humbley, 2004) et par le succès qu’a connu, et connaît encore, l’informatique linguistique....

    • CHAPITRE 6 L’opposition [+concret] / [+abstrait] : détection automatique et exploitation en sémantique lexicale et dans le domaine de la référence
      (pp. 103-116)
      Laurence Kister and Évelyne Jacquey

      Dans ce chapitre, nous nous intéressons à l’acquisition de traits sémantiques permettant des restrictions de sélection, et plus particulièrement à l’opposition [+concret] / [+abstrait]. Afin de mettre en évidence cette opposition et de l’exploiter, nous proposons la mise au point d’une procédure d’identification automatique.

      Que l’on s’intéresse à la polysémie lexicale ou à la référence, il semble nécessaire de reconnaître, et surtout de distinguer, les [+concret] des [+abstrait]. Les [+abstrait] sont les plus nombreux et les plus productifs lorsqu’on compose des groupes nominaux complexes en NdeN (désigné par NdeN dans cet article) : 94 % des NdeN comportent au moins...

    • CHAPITRE 7 Documentation et terminologie : deux disciplines convergentes
      (pp. 117-132)
      Anila Angjeli

      Avant même d’aborder les relations entre la documentation et la terminologie, rappelons que c’est à Otlet, dans la période de l’entredeux-guerres, que l’on doit la notion de documentation dans sa dimension universelle et humaniste, et dans ses acceptions multiples52. Selon Meyriat (1993), « la malléabilité sémantique du mot documentation est toujours apparente ». Pourtant, le terme documentation est à présent « […] presque toujours accompagné du terme information, comme pour mieux se démarquer d’une connotation trop matérielle » (Holzem, 1999), connotation attribuable au fait que c’est un dérivé du mot document.

      Ajoutons que grâce à l’évolution économique et technologique s’est...

    • CHAPITRE 8 Panorama des approches et tendances de la terminologie aujourd’hui
      (pp. 133-152)
      Maria Teresa Cabré Castellví

      C’est un grand honneur pour nous de participer à cet ouvrage dédié à la terminologie, puisque c’est dans le contexte terminologique québécois des années 1980 que nous avons acquis une grande partie de nos connaissances initiales en terminologie. D’ailleurs, les connaissances acquises au Québec ont alimenté et alimentent encore aujourd’hui la pratique terminologique catalane en général. C’est du Québec que se sont inspirés ceux qui ont pris la responsabilité de la terminologie catalane en créant la première loi catalane de normalisation linguistique. Nous ne pouvons donc commencer ce texte sans témoigner de notre reconnaissance et de notre affection à tous...

  5. Bibliographie
    (pp. 153-168)
  6. Index
    (pp. 169-180)
  7. Table of Contents
    (pp. 181-181)
  8. Back Matter
    (pp. 182-182)