Skip to Main Content
Have library access? Log in through your library
Médée protéiforme

Médée protéiforme

Marie Carrière
Copyright Date: 2012
Pages: 212
https://www.jstor.org/stable/j.ctt5vkc8z
  • Book Info
    Médée protéiforme
    Book Description:

    Le mythe de l'infanticide Médée a toujours connu une fortune littéraire et la littérature féminine contemporaine ne fait pas exception. L'analyse comparée de huit textes de femmes de divers horizons tente de cerner les enjeux de cette figure irréductible pour une pensée féministe actuelle sur la maternité, le sujet et l'écriture mythique.En s'interrogeant sur la pertinence particulière de la tragédie d'Euripide aux reprises médéennes, explicites ou sous-entendues, des femmes, cette étude comparée se penche sur des textes du théâtre de Marie Cardinal, de Deborah Porter, de Franca Rame et de Cherríe Moraga, et des romans de Monique Bosco, de Christa Wolf, de Bessora et de Marie-Célie Agnant. À travers ses incarnations transculturelles, le mythe de Médée éclaire les affres de l'exil et de l'exclusion, ainsi que certaines visions du maternel qui préféreraient peut-être rester dans l'ombre de nos présuppositions et de nos règles sociales. Bien qu'il n'y ait pas plus monstrueux ou fou que l'acte infanticide, Médée, elle, n'est pas monstre, pas folle, mais lucide, humaine à part entière, comme la voulait Euripide, alors qu'elle s'en prend à ses enfants, à la culture défectueuse, à l'histoire des hommes. La réécriture au féminin de Médée force aussi une conception du sujet qui ne revêt pas facilement sa cohérence. Mais la poétique même de cette Médée retranscrite au féminin fait preuve de sa flexibilité, son indétermination, son pouvoir de transcender la simple répétition de son mythe, vu ici autrement et différemment.

    eISBN: 978-2-7603-2046-8
    Subjects: Language & Literature

Table of Contents

Export Selected Citations Export to NoodleTools Export to RefWorks Export to EasyBib Export a RIS file (For EndNote, ProCite, Reference Manager, Zotero, Mendeley...) Export a Text file (For BibTex)
  1. Front Matter
    (pp. 1-6)
  2. Table of Contents
    (pp. 7-10)
  3. Remerciements
    (pp. 11-12)
  4. Introduction L’émergence d’un mythe
    (pp. 13-36)

    Médée, c’est l’histoire d’une femme qui trahit sa famille et son pays. C’est l’histoire d’une magicienne et d’une exilée. C’est l’histoire d’une mère infanticide.

    Endeuillée, sacrale, extrêmement violente, Médée compte parmi les plus abominables personnages de la mythologie grecque, coupable, entre autres, de fratricide et d’infanticide. Ayant assuré la gloire de Jason et des Argonautes à la poursuite de la Toison d’or qu’elle dérobe à sa Colchide natale, Médée devient migrante et étrangère parmi les Grecs, mais elle est par la suite abandonnée par Jason qui désire se remarier avec la fille du roi Créon². Ce dernier bannit Médée et...

  5. Chapitre 1 Médée, une poétique du mythe
    (pp. 37-54)

    «Comment mettre le doigt sur la “vraie” Médée à travers toutes les variations du personnage ?», demande Hélène Pednault à Marie Cardinal, dans une entrevue insérée à la fin deLa Médée d’Euripide. La traductrice répond ce qui suit :

    Médée est un mythe. D’ailleurs, on ne pourra jamais savoir la vérité de Médée, en admettant qu’il y en ait une. Enfin, disons réalité plutôt que vérité. Car, toutes les Médées sont vraies. Elles portent toutes la vérité de ceux qui les racontent, c’est ce qui est intéressant dans l’étude des mythes. (120)

    Ainsi, Médée est protéiforme dans ses divers...

  6. Chapitre 2 La Médée d’Euripide
    (pp. 55-76)

    Tragédie jouée pour la première fois à Athènes en 431 av. J.-C, la Médée d’Euripide est aussi le titre de la traduction contemporaine de Marie Cardinal, écrivaine française reconnue pour ses préoccupations psychanalytiques relatives au langage, à la folie et à l’étrangeté au féminin37. Ce chapitre s’inspire de certaines lectures féministes de la tragédie d’Euripide en privilégiant la traduction de Cardinal du texte grec, une version qui révèle le grand attrait de laMédéeantique pour une pensée et une écriture féministes sur le mythe.

    Alors que, chez les tragédiens latins comme Sénèque, la Medea proposera une monstrueuse et cruelle...

  7. Chapitre 3 Médée en scène : Deborah Porter, Franca Rame et Cherríe Moraga
    (pp. 77-110)

    La tragédie au féminin est bien à l’œuvre dans les pièces de théâtre de l’Italienne Franca Rame, de la Canadienne Deborah Porter et de la Chicana Cherríe Moraga. Alors qu’ils font partie de cette travée mythopoétique soumise à la dissolution et à la reconstruction perpétuelles de «ses éléments constitutifs» (Brunel,Mythocritique31), les trois ouvrages se prêtent à la remarque de Marianne McDonald sur le rôle catalyseur de la Médée d’Euripide:

    As Claude Lévi-Strauss suggested, every literary adaptation of a myth becomes part of the myth. So Euripides, though he has formed our conception of the suffering of Medea, is...

  8. Chapitre 4 Médée polyphonique : Monique Bosco et Christa Wolf
    (pp. 111-142)

    Le roman serait l’espace littéraire «qui depuis peu ouvre au mythe ses portes», selon Marie Goudot. Cela dit, les mythopoesis de Christa Wolf et de Monique Bosco se démarquent plus que les autres de la version euripidienne du mythe de Médée. DansMedea : voix, Wolf propose une mythopoesis entièrement révisionnelle de l’histoire de Médée alors que dansNew Medea, Bosco semble condamner sa figure médéenne à la fatalité de son héritage mythique. Déjà, la portée féministe des Médées de France Rame et de Cherríe Moraga posait problème. Il revient à ces deux romans d’aborder plus précisément la question du...

  9. Chapitre 5 Médée postcoloniale : Bessora et Marie-Célie Agnant
    (pp. 143-176)

    À propos du mythe de Médée, princesse de Colchide en exil parmi les Grecs, Pasolini constatait que «ce pourrait être aussi bien l’histoire d’un peuple du Tiers-Monde88». En effet, Rachel Blau DuPlessis souligne que les mythopoesis par les femmes avancent fréquemment une critique anticoloniale de l’histoire, la révision de certains mythes «an attack on cultural hegemony as it is» (107). Les femmes adaptant ou réécrivant les mythes doivent ainsi surmonter l’indifférence que manifestent les textes sources vis-à-vis les considérations historiques du genre sexuel :

    When a woman writer chooses myth as her subject, she is faced with material that is...

  10. Conclusion Medea nunc sum
    (pp. 177-192)

    Au premier abord, l’infanticide Médée personnifie difficilement une pensée éthique sur la subjectivité. La question paraît close et la boucle semble fermée. Mais alors que la problématique de l’infanticide persiste dans la littérature féminine actuelle, celle de l’éthique s’impose d’emblée par rapport au sujet mythique féminin, confronté à ses différents scénarios mythologiques.

    Qu’elle soit d’ordre révisionnel, factieux ou postcolonial, une ouverture littéraire et foncièrement contemporaine sur lesujetMédée a guidé cet essai. Bien qu’il n’en soit pas le seul motif d’importance, l’infanticide se trouve au cœur des réécritures examinées dans les chapitres précédents. Malgré les spécificités formelles, thématiques et...

  11. Bibliographie
    (pp. 193-212)