Skip to Main Content
Have library access? Log in through your library
Nationalisme et protection sociale

Nationalisme et protection sociale

Daniel Béland
André Lecours
Copyright Date: 2012
Pages: 288
https://www.jstor.org/stable/j.ctt5vkcms
  • Book Info
    Nationalisme et protection sociale
    Book Description:

    Les études sur le nationalisme et les politiques sociales se sont multipliées au cours des dernières années, mais peu d’entre elles ont abordé les interactions entre ces deux phénomènes. Alors que les chercheurs intéressés par la citoyenneté sociale font parfois référence à ces interactions, ils se penchent rarement sur la notion de nationalisme. Pour leur part, les spécialistes du nationalisme traitent rarement de protection sociale, préférant approfondir les questions de langue, de culture, d’ethnicité et de religion. Ainsi, ce livre explore, dans une perspective historique et comparative, la nature des liens entre nationalisme et protection sociale. Au plan théorique, l’analyse jette un éclairage neuf sur une question plus générale : la relation entre la formation de l’identité, la territorialité et la protection sociale. Bien que ce livre fasse référence à plusieurs pays, il scrute particulièrement les cas du Canada (Québec), du Royaume-Uni (Écosse) et de la Belgique (Flandre) – des États multiculturels où se trouvent d’importants mouvements nationalistes. L’ouvrage examine également les politiques sociales de ces pays en regard de celles d’autres États plus monolithiques comme les États-Unis et l’Allemagne, afin d’élargir la perspective comparative entre nationalisme et protection sociale.

    eISBN: 978-2-7603-2055-0
    Subjects: Political Science, History

Table of Contents

Export Selected Citations Export to NoodleTools Export to RefWorks Export to EasyBib Export a RIS file (For EndNote, ProCite, Reference Manager, Zotero, Mendeley...) Export a Text file (For BibTex)
  1. Front Matter
    (pp. 1-6)
  2. Table of Contents
    (pp. 7-8)
  3. Remerciements
    (pp. 9-10)
  4. Liste des abréviations
    (pp. 11-12)
  5. Introduction
    (pp. 13-24)

    La résurgence du nationalisme et l’émergence de l’État social moderne comptent certainement parmi les phénomènes politiques les plus marquants de la seconde moitié du 20esiècle. Pourtant, à ce jour, peu de travaux se sont penchés sur l’interaction possible de ces deux réalités¹. Certes, quelques études sur la citoyenneté sociale ont analysé les liens existant entre l’identité nationale et la protection sociale, mais rarement ont-elles examiné ces rapports dans l’optique du nationalisme². Par ailleurs, les spécialistes du nationalisme s’intéressent peu aux questions de protection sociale, préférant mettre l’accent sur les institutions politiques, la langue, la culture, l’appartenance ethnique ou la...

  6. Chapitre 1 Comprendre la relation entre nationalisme et protection sociale
    (pp. 25-54)

    Comme nous l’avons indiqué dans notre introduction, peu de littérature savante portant sur la relation entre nationalisme et protection sociale¹ a été publiée à ce jour. C’est à ceci que nous nous proposons de remédier dans les pages suivantes. À la discussion sur le nationalisme et la protection sociale succède la présentation des six affirmations appliquées à nos cas d’espèce. Le chapitre se divise en quatre parties. Dans la première, nous clarifions le sens des concepts importants de notre champ de recherche, puis nous formulons les définitions courantes et les plus fondamentales pour notre étude. Dans la deuxième partie, nous...

  7. Chapitre 2 Le Canada: nationalisme, fédéralisme et protection sociale
    (pp. 55-108)

    Dans peu de pays, la relation entre nationalisme et protection sociale semble-t-elle aussi étroite qu’au Canada. De façon encore plus évidente qu’au Royaume-Uni, les choix relatifs aux politiques sociales au Canada s’avèrent un facteur de formation de l’identité collective et de mobilisation nationaliste aussi bien au palier fédéral que provincial. À partir des années 1940, le gouvernement fédéral s’est efforcé de réaliser un projet de nation moderne dont les politiques sociales allaient constituer un élément essentiel. Au Québec, la Révolution tranquille des années 1960 a été accompagnée d’une transformation du nationalisme qui a donné une grande place aux politiques sociales...

  8. Chapitre 3 Le Royaume-Uni: nationalisme, dévolution et protection sociale
    (pp. 109-158)

    A près la Seconde Guerre mondiale, l’État social et le concept de citoyenneté sociale qui lui est associé se retrouvent au coeur de l’identité nationale britannique¹. Les programmes sociaux dont s’est doté le Royaume-Uni ont en effet servi à établir un lien entre politiques sociales et identité nationale. C’est notamment le cas du National Health Service (NHS), mesure sociale la plus populaire du Royaume-Uni. Même si le Scottish Office administre le NHS en Écosse, ce système de soins de santé universel mis sur pied après la guerre a contribué à l’unité nationale au Royaume-Uni, tout comme le fera celui du...

  9. Chapitre 4 La Belgique: nationalisme, réforme de l’État et sécurité sociale
    (pp. 159-208)

    La Belgique, démocratie européenne de petite taille, est un cas très intéressant pour étudier la mobilisation politique et les réformes des institutions. Au cours des 40 dernières années, elle est passée du modèle d’État jacobin unitaire à celui d’État fédéral, où de nombreux secteurs de politique publique relèvent de Régions et de Communautés¹. La Belgique se distingue du Canada et du Royaume-Uni, puisque la Flandre, région nationaliste, est la plus riche et la plus populeuse du pays. Malgré les revendications flamandes pour la décentralisation du système belge d’assurance sociale (connu sous le nom de « Sécurité sociale ») , les...

  10. Conclusion
    (pp. 209-234)

    Dans le présent ouvrage, nous avons analysé une relation relativement peu étudiée qui pourrait avoir de vastes répercussions sur les recherches consacrées au nationalisme et à la protection sociale dans les États multinationaux et, plus généralement, sur les politiques publiques et l’identité territoriale. En conclusion, nous reviendrons d’abord sur les six postulats formulés au premier chapitre et nous verrons ensuite que l’analyse de la relation entre nationalisme et politiques sociales s’applique à d’autres pays que ceux de notre corpus. Nous évaluerons ensuite la portée générale de notre étude pour les travaux sur le nationalisme et la protection sociale.

    Au premier...

  11. Bibliographie
    (pp. 235-264)
  12. Index
    (pp. 265-280)