André Gide dans le labyrinthe de la mythotextualité

André Gide dans le labyrinthe de la mythotextualité

Pamela Antonia Genova
Copyright Date: 1995
Published by: Purdue University Press
https://www.jstor.org/stable/j.ctt6wq6v9
  • Cite this Item
  • Book Info
    André Gide dans le labyrinthe de la mythotextualité
    Book Description:

    This is an intelligent study of an important topic, one not treated in this manner and deserving of a new investigation. It brings to bear, in particular, various recent critical concepts such as 'text' and 'intertextuality' that provide a new understanding of Gide's use of myth." Catharine Savage Brosman "Genova's study ... is an important contribution to our knowledge of Gide the writer and the man."Pierre L. Horn, Wright State University

    eISBN: 978-1-61249-115-8
    Subjects: Language & Literature

Table of Contents

  1. Front Matter
    (pp. i-vi)
  2. Table of Contents
    (pp. vii-viii)
  3. Préface
    (pp. ix-xii)
  4. Remerciements
    (pp. xiii-xiv)
  5. Chapitre un Mythologie et intertextualité
    (pp. 1-16)

    Avant d’entreprendre l’analyse textuelle, il convient de s’interroger sur la définition du “mythe.” Pour discuter d’un tel sujet, on se trouve confronté à de multiples approches de cetoposimmense. Si on part du mot même,mythos, on peut découvrir bien des aspects curieux et ambigus qui forment ensemble Ie dédale qu’ est devenu Ie mythe. Car c’ est un mot qui est employé à tout propos, une sorte de signifiant flottant qui se charge d’interprétations tellement variées qu’ elles peuvent finir par s’opposer les unes aux autres.

    Chez Homère,logossignifie “parole” ou “discours,” tandis quemythosdénote “récit”...

  6. Chapitre deux Gide et le mythe
    (pp. 17-34)

    Le goût de Gide pour les auteurs anciens ne s’est jamais démenti.¹ Si toute sa vie il s’interesse passionnément à la mythologie, c’est d’abord pour raconter sa propre histoire, ou plus précisément, pour se révéler à lui-même Ie sens de cette histoire. Gide tente de se comprendre, non seulement en appréhendant les fluctuations psychologiques de sa personnalité, mais aussi en ayant recours aux figures mythologiques de l’ Antiquité grécoromaine. II se reconnaît dans Ie miroir mythique; il y retrouve un double de lui-même. Les héros antiques lui donnent l’ occasion de mettre en scène les conflits de sa subjectivité. Car...

  7. Chapitre trois Narcisse
    (pp. 35-66)

    Dans un jardin botanique de Montpellier se trouve un tombeau dans lequel, selon la légende, aurait été ensevelie la fille d’un poète anglais, et qui porte, gravé sur la pierre, Ie vers suivant: “Placandis Narcissae Manibus.”¹ La présence de cette sépulture mystérieuse a certainement stimulé I’imagination poétique d’ André Gide et de Paul Valéry, qui, au temps de leur jeunesse, parcouraient ensemble les allées du parc en discutant du mythe de Narcisse, de poésie et d’autres aspects essentiels de la sensibilité francaise de la fin du siécle.

    En 1890, comme Gide Ie dira plus tard, “Narcisse était dans I’air” (cité...

  8. Chapitre quatre Prométhée
    (pp. 67-102)

    L’histoire du Titan enchaîné a son rocher par Zeus a engendré dans la culture occidentale un nombre considérable de versions qui en font l’un des exemples les plus frappants d’un mythe littéraire riche et complexe. Le mythe est rapporté pour la première fois au VIIIesiècle avant Jésus-Christ par Hésiode, dansLa Théogonie et Les Travaux et les jours.¹ Dans Ie texte du poète grec, la révolte de Prométhée est condamnée sans ambigulté. Prométhée a l’idée de tromper Zeus, en lui offrant un sacrifice dont I’ apparence appetissante dissimule un gros tas d’os. En punition, Ie dieu refuse Ie feu...

  9. Chapitre cinq Œdipe
    (pp. 103-132)

    L’histoire d’Œdipe représente aujourd’hui un des thèmes majeurs de la culture occidentale. Depuis la plus haute Antiquité jusqu’ à nos jours, la littérature s’ est emparée à maintes reprises de la figure tragique du roi de Thébes.

    Lespremiéres traces de la légende apparaissent chez Homére, dansL’Iliade(chant 4) etL’Odyssée(chant 11), au VIIIesiècle avant Jésus-Christ. Le poète grec ne fait que quelques brèves allusions à Œdipe et met l’ accent sur la lutte fratricide entre les fils du roi, Etéocle et Polynice.

    Le destin fatal du roi de Thèbes est selon toute vraisemblance mise en scène pour...

  10. Chapitre six Thésée
    (pp. 133-158)

    Le mythe de Thésée est sans doute une des légendes les plus riches, les plus diversifiées que nous ait léguées l’ Antiquité. Ses éléments principaux se sont agrégés au cours d’une longue période de gestation. La nature diachronique de la version originale de cette légende interdit de tenir quelque source archaïque pour l’unique référent. L’histoire de Thésée ne cesse de s’ enrichir pour devenir un des récits les plus universels de la mythologie. Comme l’écrit Marguerite Yourcenar:

    Les aventures gréco-crétoises de Thésée, sa lutte avec Ie Minotaure, ses amours avec les deux sœurs du monstre, la prudente Ariane et la...

  11. Chapitre sept La Fable gidienne
    (pp. 159-168)

    Les quatre textes mythologiques de Gide que I’on vient d’étudier dans leur ordre de parution présentent une surprenante homogénéité, à tel point qu’ils semblent constituer les chapitres successifs d’une oeuvre unique. Cette coherence s’explique dans une grande mesure par une pratique de la mythotextualité quis’ enrichit, s’enracine et se subtilise au fil des années, permettant à I’ auteur de traiter de ses problèmes, et des problèmes de son èpoque, sans retirer son masque.

    La mythotextualité, il convient de Ie rappeler, se dèfinit en tant qu’activitè intertextuelle appliquée au champ spécifique de la mythologie. Elle consiste à greffer sur un récit...

  12. Notes
    (pp. 169-192)
  13. Bibliographie
    (pp. 193-206)
  14. Index
    (pp. 207-220)
  15. Back Matter
    (pp. 221-221)