Now

Now

Sous la direction de Vincent Lavoie
Copyright Date: 2003
Pages: 319
https://www.jstor.org/stable/j.cttq464z
  • Cite this Item
  • Book Info
    Now
    Book Description:

    While the crisis that took place in photojournalism during the 1960's brought about a significant shift in the practices, discourses and institutional structures of press photography, it also affected the practices of artists, specifically with regard to work devoted to revitalizing the depiction of events. The art world attempted to revitalize the historical genre by undertaking its critical rereading, in the spirit of restoring a tradition diminished by the mass media. The problem may be expressed in these terms: How can history be depicted, bearing in mind that the media (mainly photojournalism and the electronic press) have claimed a monopoly of the genre unto themselves? At issue is the sizeable problem of mass media omnipotence as an obligatory referential universe for historiographical artistic practices. Today, it seems impossible to depict the event in any way other than by accentuating or eschewing the formal attributes, rhetorical artifices, and ideological precepts of the mass media. These approaches to addressing historical moments have been examined in this article both because they epitomize contemporary historical writing and, for the most part, they constitute critical responses to stereotyped depictions of events. Above all, they represent a paradigm shift: the mass media's prerogatives for depicting historical moments has shifted towards the field of art. Contemporary depictions of catastrophe - crimes, sensationalist news items, terrorist attacks, humanitarian disasters, genocides - (common themes in many of the artistic projects represented in the 8th edition of the Mois de la Photo a Montreal} have been especially striking in this respect. For of all contemporary events, catastrophes are the most likely to be spontaneously propelled to the top of the news - roster and the most susceptible to the various inflections of contemporary art photography.

    eISBN: 978-0-7735-7430-4
    Subjects: Art & Art History

Table of Contents

  1. Front Matter
    (pp. 1-7)
  2. Table of Contents
    (pp. 8-9)
  3. Photographie et imaginaires du temps présent
    (pp. 12-28)
    Vincent Lavoie

    Maintenant que l’image photographique a cédé le monopole de la représentation événementielle à des formes visuelles plus promptes à traduire les chocs de l’actualité, à quelle « expérience » du temps présent la photographie actuelle nous convie-t-elle? Du drame local à la nouvelle internationale, du fait divers au fait d’histoire, comment, maintenant, les pratiques photographiques interprètent-elles l’actualité? La photographie est-elle encore en mesure de produire de nouveaux emblèmes du temps présent, de construire de nouveaux instants-monuments? Enfin, peut-on encore aujourd’hui, au moyen de la photographic, faire œuvre d’histoire? À ces questions, les réponses sont diverses, nuancées, voire contradictoires, comme s’il...

  4. Œuvres
    (pp. 29-141)
  5. Quelques images complexes du temps présent. La modernité, les médias et le temps
    (pp. 142-165)
    Guy Bellavance

    La modernité est sans doute moins un régime culturel qu’un régime temporel. La temporalité est au coeur de sa définition, à la fois comme question centrale et comme principe de réalité. Il est de la sorte difficile, dans notre conception actuelle du monde, de dissocier réalité et temporalité : notre réalité est toujours celle d’un temps vécu, humain, où le passé et le futur ne sont vraiment pertinents que lorsqu’ils nous concernent directement,maintenant.Ce faisant, la modernité a non seulement placé le temps au centre de sa réalité. Elle a même coup fait duTemps Présentson lieu d’intégration...

  6. Les montages de temps dans les pratiques artistiques de l’archive
    (pp. 166-187)
    Anne Bénichou

    Depuis les années soixante, de nombreux artistes utilisent des archives réelles ou fictives comme matériau artistique et les présentent en tant que telles, ou avec des interventions plastiques minimales. D’autres s’adonnent à la constitution d’archives personnelles, relatives à leur pratique ou au contexte culturel dans lequel ils vivent et travaillent, et considèrent cette occupation comme une activité artistique à part entière. Les travaux que les artistes mènent sur l’ archive ne peuvent être réduits à un phénomène d’esthétisation de documents historiques. Plusieurs d’entre eux contribuent à produire au sein de l’ art de nouvelles formes de conscience historique. Ils mettent...

  7. Le Destin de l’image-monument après le 11 septembre
    (pp. 188-203)
    Albert Boime

    Mon intention, dans le présent essai, est de démontrer que l’ incapacité croissante de la photographie à préserver sa prépondérance dans la création d’images-monuments magistrales, a été particuliérement mise en évidence par les événements du 11 septembre. Le destin de l’image-monument déterritorialisée n’a pas été décidé à ce moment même, mais toutes les forces qui l’ont compromise ont convergé vers la mise en lumière de son impuissance. La possibilité d’une image autonome, univoque, capable de représenter l’impact largement ressenti du 11 septembre, s’est avérée une aspiration chimérique. Non que l’événement n’ait pas donné lieu à des images mémorables – les tours...

  8. La spectacularisation du tourisme noir. Photoreportage, déontologie et commémoration sur les sites de désastre collectif
    (pp. 204-223)
    Malcolm Foley and J. John Lennon

    Nous avons commenté, par le passé, une série de phénomènes que nous avons choisi de qualifier de « tourisme noir¹ ». Dans ces textes, nous portions notre attention sur certains aspects de l’évolution des cultures touristiques à l’ère du capitalisme tardif, qui promeuvent la visite de sites associés à des morts et à des désastres s’étant produits au xxesiècle. Nous soutenions que le développement des technologies d’information et de communication de masse au cours de ce siècle, en particulier mais non exclusivement le médium du cinéma, et le flux accéléré des informations ont eu un effet profond sur la...

  9. La Souffrance des autres. Photographie de presse et « lassitude compassionnelle »
    (pp. 224-243)
    John Taylor

    Lire le journal ne devrait pas être une corvée. On le feuillette à son gré, généralement pour se changer les idées, se distraire ou même s’émoustiller. La presse et la mauvaise nouvelle font bon ménage, cette dernière offrant un aperçu de la vie de gens qui nous sont étrangers. De nos jours, la mauvaise nouvelle est plus divertissante et triviale qu’engagée ou polémique. Au fond, voir le désordre permet même de préfigurer le retour à l’ordre : « Si la mauvaise nouvelle nous entre directement dans la tête par la porte avant, l’ordre et la normalité s’y réintroduisent pratiquement à...

  10. L’immédiateté des images de guerre. Représentations fugitives du monde vu à travers une paille
    (pp. 244-257)
    Robert Graham

    Lorsqu’il est question de photographie moderne de combat, de celle qui a introduit des images de guerre « de facon immédiate dans les foyers² », tout ce qu’on peut dire de la photographie en général ne fait que s’intensifier. L’immédiateté dissout la distance spatiale et la durée temporelle dans l’ici et le maintenant. Le maintenant est une condition de l’amnésie : non réfléchi, insouciant du passé et indifférent quant à l’avenir. L’ici est une proximité qui se fonde sur le corps, une intimité qui se limite au champ de l’odorat. Les images d’immédiateté sont rapprochées et fugaces; elles se construisent...

  11. L’image (du champ de bataille)
    (pp. 258-277)
    Ariella Azoulay

    Dans ces entretiens réalisés avec Miki Kratsman et Alex Levac, tous deux tirés du livreLa Vitrine de la Mort (Death’s Showcase¹)d’Ariella Azoulay, l’auteure tente de reconstituer la perspective du photographe devant l’événement, lorsque celui-ci est mis en situation de crise. L’intention ne consiste pas à s’intéresser au point de vue du photographesurl’événement, mais bien à examiner les conditions d’inscription du photographedansl’événement. Les entretiens ont été conduits de manière à mettre au jour les conditions de rèalisation des images, les régies régissant le métier de photojournaliste, les diverses interactions entre le photographe et les personnes...

  12. Quand le reportage photographique devient une marchandise
    (pp. 278-290)
    Edgar Roskis

    Dans sa livraison nationale du 20 septembre 2002, leNew York Timespubliait une photographie qui dut très vite être retranchée des éditions ultérieures du quotidien américain, ses responsables ayant jugé qu’elle était finalement « hors sujet, sans rapport avec l’histoire». L’«histoire» était celle d’une communauté de Lackawanna (NY), qui aurait abrité six hommes d’origine yéménite accusés d’appartenir à une cellule dormante du réseau al-Qaïda. Le 13 septembre, deux d’entre eux avaient été arrêtés au cours d’une descente de police. Trois jours plus tard, journalistes et reporters écumaient la petite ville à la recherche d’éventuels «après-coups» (follow-up storiesdans le...

  13. Index des artistes et des œuvres
    (pp. 291-303)
  14. Bibliographie sélective
    (pp. 304-310)
  15. Back Matter
    (pp. 311-319)