Skip to Main Content
Have library access? Log in through your library
Research Report

Sécurité et stabilité dans le Sahel africain

Mehdi Taje
Jean Dufourcq
Laure Borgomano-Loup
Copyright Date: Dec. 1, 2006
Published by: NATO Defense College
Pages: 76
OPEN ACCESS
https://www.jstor.org/stable/resrep10346

Table of Contents

Export Selected Citations Export to NoodleTools Export to RefWorks Export to EasyBib Export a RIS file (For EndNote, ProCite, Reference Manager, Zotero, Mendeley...) Export a Text file (For BibTex)
  1. (pp. 1-2)
  2. (pp. 3-4)
  3. (pp. 5-5)
    Mehdi Taje

    J’exprime toute ma gratitude au Lt.Gen. Marc Vankeirsbilck, Commandant du Collège de Défense de l’OTAN, au Dr Samuel Grier, Doyen du Collège et à l’amiral Jean Dufourcq, Directeur de la Branche Recherche du Collège, pour m’avoir accueilli au sein de leur institution.

    Mon étude sur la géopolitique du Sahel africain, comportait deux parties: la première, publiée ici, est une monographie qui se propose de faire la synthèse des caractéristiques de la conflictualité de l’arc sahélien et d’identifier une série de risques pour les pays de l’Alliance atlantique; la seconde, non publiée, dont l’objet était la mise en place d’un système...

  4. (pp. 6-12)

    «Rivage aride d’une mer abandonnée», ainsi que l’évoque Jean Gallais (1984)¹, le Sahel africain, terme d’origine arabe, désigne traditionnellement le rivage ou la bordure méridionale du désert. Géographiquement, le Sahel africain, s’étendant de l’Océan Atlantique à la mer Rouge fait la transition entre le Sahara, plus grand désert du monde où il est impossible de cultiver, et la savane où, à la faveur d’une pluviométrie suffisante, l’homme est en mesure de développer une agriculture, même rudimentaire. Les risques climatiques, sources de sécheresse et d’une insécurité alimentaire chronique, caractérisent ce champ aux limites floues et mouvantes.

    Cette définition, axée sur le...

  5. (pp. 13-68)

    Ce chapitre a pour finalité d’identifier les dispositifs géopolitiques adoptés par les différents Etats composant le Sahel africain. Ces derniers obéissent à de fortes contraintes à la fois spatiales et temporelles. En effet, en fonction de ses objectifs stratégiques, par définition évolutifs, un Etat adoptera une posture diplomatique et militaire en mesure de lui permettre de les atteindre. Comme le souligne François Thual, l’approche géopolitique peut se résumer à ces interrogations: «Qui veut quoi? Avec qui? Comment? Et pourquoi?».⁹ Dans ce cadre, nous chercherons à identifier les acteurs, à décrire leurs intentions, à analyser leurs motivations afin de visualiser les...

  6. (pp. 69-73)

    L’arc sahélien n’est pas seulement une mer intérieure séparant l’Afrique «blanche» et l’Afrique «noire». Il est le théâtre d’une vie politique intense. Espace tampon mais surtout espace de jonction et d’échanges, difficilement contrôlable, il développe une conflictualité endémique sur laquelle les différents acteurs ont peu de prise. Dans l’échiquier stratégique mondial, l’arc sahélien cristallise un faisceau de facteurs crisogènes qui ont produit et qui ne cesseront de produire des conflits aux répercussions préjudiciables à la paix et à la sécurité de la région mais aussi à la paix et à la sécurité internationale.

    Le champ sahélien n’obéit pas à un...

  7. (pp. 74-74)